Depuis plus de trois mois le mouvement pour l´ÉDUCATION chilienne est en marche. En première ligne les étudiants, les lycéens, les parents d’élèves qui dénoncent le système éducatif chilien et se battent pour une éducation publique, gratuite et de qualité. Il faut savoir qu’au Chili l’école est un produit lucratif.
Les militants chiliens de France et leurs amis se sont donc retrouvés tout naturellement dans le mouvement au côté des enseignants, étudiants et lycées français pour défendre le droit à l’éducation mis en cause également en France avec quelque 80.000 suppressions de postes en 5 ans.

Quelques photos de la manifestation parisienne où on peut reconnaître notamment des membres du Comité France Amérique latine de Gennevilliers-Clichy dont Patricia, sa présidente…